La dysphorie de genre est une condition psychologique où une personne ressent un inconfort ou une détresse psychologique importante parce que le genre qui lui a été assigné à la naissance (et les rôles de genre associés) ne correspond pas à son identité de genre. 

Exemple concret d’une dysphorie de genre 

Prenons l’exemple d’Alex. Alex est né avec des caractéristiques physiques qui, selon la société, sont typiquement masculines. Alex a donc été assigné homme à la naissance :

Pendant l’enfance et l’adolescence, Alex a suivi les conventions sociales attendues d’un garçon : il s’habillait en garçon, utilisait les toilettes pour hommes et jouait à des jeux que la société associent aux garçons. Mais malgré cela, Alex a toujours ressenti un décalage. Il ne se sentait pas à l’aise dans son corps et se sentait mal à l’aise lorsqu’on s’adressait à lui en utilisant des pronoms masculins.

Au fur et à mesure qu’Alex grandissait, ce sentiment d’inconfort est devenu de plus en plus évident. Alex avait du mal à se regarder dans le miroir, ne reconnaissant pas la personne qu’il voyait comme lui-même. Il se sentait de plus en plus mal à l’aise dans son corps. Alex se sentait souvent jaloux des filles qu’il voyait à l’école, souhaitant qu’il puisse être comme elles.

Après avoir fait des recherches et parlé à un conseiller, Alex a réalisé qu’il pourrait être transgenre. Il s’est rendu compte qu’il se sentait en fait comme une femme, et a commencé à utiliser le prénom d’Alexandra et des pronoms féminins. Cependant, malgré ces changements, Alexandra a continué à ressentir une forte dysphorie de genre en raison de son apparence physique dite “masculine” et des attentes sociales qu’elle devrait agir comme un homme.

Cette dysphorie de genre a conduit Alexandra à chercher un soutien professionnel. Avec l’aide d’un psychologue, elle a commencé à envisager des options pour aider à atténuer sa dysphorie, comme prendre des hormones pour “féminiser” son apparence, ou éventuellement envisager une chirurgie. Alexandra a également rejoint un groupe de soutien pour les personnes transgenres, où elle a pu partager ses sentiments et apprendre des expériences des autres.

Ainsi, cette histoire est le cas concret d’une personne qui a souffert de dysphorie de genre durant sa jeunesse. 

Il est important de noter que chaque personne est unique et que l’expérience d’Alexandra ne représente qu’une des nombreuses façons dont la dysphorie de genre peut se manifester. Certains peuvent ressentir une dysphorie plus liée à leur corps, d’autres plus liée à leur rôle social. Il est essentiel d’écouter et de respecter les sentiments de chaque personne.

📝 Liste complète des événements LGBT+ auxquels participer

Le Dramagouines Festival à Paris, le Marché Drag & Queer à Nantes, le Festival In & Out à Nice, Des Images aux Mots à Toulouse, le Vues d’en face Festival à Grenoble etc… Clique ci-dessous pour recevoir la liste complète des événements LGBT+ à ne pas manquer en 2023 :

Les symptômes de la dysphorie de genre

Les symptômes de la dysphorie de genre peuvent varier selon l’âge de la personne et l’intensité de leur dysphorie. Voici quelques-uns des symptômes courants :

Les personnes qui souffrent de dysphorie de genre peuvent éprouver des sentiments d’inconfort ou de confusion en ce qui concerne leur identité de genre. Ils peuvent exprimer le désir de porter des vêtements ou de jouer des rôles associés à un genre différent de celui qui leur a été assigné à la naissance. Ils peuvent également exprimer leur désir de changer leur nom ou leur pronom.

La dysphorie de genre peut entraîner des symptômes physiques et émotionnels. Les personnes qui souffrent de dysphorie de genre peuvent éprouver de l’anxiété, de la dépression ou d’autres problèmes de santé mentale. Ils peuvent également ressentir une détresse physique, comme une tension dans la poitrine ou dans les organes génitaux.

Bon à savoir : Il faut veiller à ne jamais mégenrer les personnes qui souffrent de dysphorie de genre. Cela peut aggraver leurs sentiments de malaise et de détresse, car cela peut leur rappeler douloureusement le décalage entre leur identité de genre et la façon dont les autres les voient. Un exemple très concret est celui du chanteur Christine and the Queens qui a réagi à chaud en se filmant en train de pleurer, car il se fait mégenrer au quotidien.

Les traitements pour la dysphorie de genre

Il existe plusieurs traitements disponibles pour aider les personnes souffrant de dysphorie de genre. Le traitement approprié dépendra de la gravité de la dysphorie et des préférences de la personne.

La thérapie de soutien

La thérapie de soutien peut aider les personnes souffrant de dysphorie de genre en leur fournissant un espace sûr et inclusif pour explorer leur identité de genre. Les thérapeutes peuvent aider les personnes à comprendre leur dysphorie et à trouver des moyens de la gérer, tels que l’utilisation de pronoms différents ou l’exploration de leur identité de genre à travers les vêtements ou les activités.

Les traitements médicaux

Pour certaines personnes, les traitements médicaux peuvent aider à atténuer les symptômes de la dysphorie de genre. Les traitements médicaux peuvent inclure des hormones ou des interventions chirurgicales pour aider à aligner le corps de la personne avec leur identité de genre ressentie. Cependant, ces traitements ne sont pas appropriés pour toutes les personnes souffrant de dysphorie de genre, et ils doivent être discutés avec un professionnel de la santé qualifié.

🎁 CONCOURS : tente de gagner notre t-shirt « Queer d’artichaut »

Tous les 25 du mois, on offre 100% gratuitement un produit de notre boutique LGBT+ à un·e abonné·e de notre newsletter. Clique ci-dessous pour t’y inscrire gratuitement et tente de gagner ce magnifique t-shirt.

Il est important de se rappeler que chaque personne est unique et que le traitement approprié pour la dysphorie de genre dépendra des préférences individuelles. Les personnes souffrant de dysphorie de genre peuvent trouver un soutien et des ressources en ligne ou auprès de professionnels de la santé mentale qualifiés.

Célébrités ayant soufferts de dysphorie de genre 

Certaines célébrités ont publiquement partagé leur expérience de la dysphorie de genre. En voici quelques exemples :

  • Caitlyn Jenner : Ancienne athlète olympique et star de la télé-réalité, Caitlyn Jenner a annoncé qu’elle était une femme transgenre en 2015. Avant sa transition, elle a parlé de sa lutte avec la dysphorie de genre tout au long de sa vie :
  • Laverne Cox : L’actrice connue pour son rôle dans la série “Orange Is the New Black” est une femme transgenre qui a parlé ouvertement de sa transition et de sa dysphorie de genre. Elle aborde cela tout au long d’une vidéo qui dure près de 3h00 : 
  • Elliot Page : L’acteur, connu pour ses rôles dans “Juno” et “The Umbrella Academy”, a annoncé en 2020 qu’il est transgenre et non-binaire. Il a décrit sa lutte avec la dysphorie de genre dans une interview avec Oprah Winfrey. Malheureusement, l’interview n’est pas disponible en intégralité sur YouTube, mais en voici un extrait : 
  • Chaz Bono : Fils de la chanteuse Cher et du défunt Sonny Bono, Chaz Bono a annoncé sa transition de femme à homme en 2009. Il a parlé de sa dysphorie de genre dans son livre “Transition: The Story of How I Became a Man”. Voici un une de ses interviews sur YouTube, sur la thématique de la santé mentale : 

Il est important de noter que ces célébrités représentent des individus qui ont pu accéder à des soins médicaux appropriés et qui ont choisi de rendre publique leur transition. Il y a beaucoup d’autres personnes qui souffrent de dysphorie de genre mais qui peuvent ne pas avoir accès à ces ressources, ou qui peuvent choisir de ne pas partager publiquement leur expérience.

🔓 Débloque tous les codes secrets LGBT+ de Netflix (gratuitement)

On a trouvé des « codes secrets » sur Netflix pour accéder à un condensé de séries, documentaires et films LGBT+. Clique ci-dessous pour y accéder immédiatement et GRATUITEMENT :

Ressources pour les personnes souffrantes de dysphorie de genre

Il existe de nombreuses ressources disponibles pour les personnes souffrant de dysphorie de genre. Voici quelques-unes des ressources les plus courantes :

Les groupes de soutien

Les groupes de soutien pour les personnes transgenres et non-binaires peuvent offrir un espace sûr et inclusif pour explorer l’identité de genre et recevoir des conseils et des ressources. Ces groupes peuvent être trouvés dans les communautés locales, en ligne ou par le biais d’organisations communautaires.

Les professionnels de la santé qualifiés

Les professionnels de la santé qualifiés peuvent aider les personnes souffrant de dysphorie de genre à trouver les traitements médicaux appropriés et à naviguer dans les défis liés à leur identité de genre. Il est important de trouver des professionnels de la santé inclusifs et respectueux des identités de genre diverses.

Les organisations communautaires

Les organisations communautaires travaillent à promouvoir l’inclusion et l’équité pour les personnes souffrant de dysphorie de genre. Ces organisations peuvent offrir des ressources, des événements et des programmes pour aider les personnes à se connecter et à se sentir incluses.

Les lignes d’assistance

Il existe également des lignes d’assistance pour les personnes souffrant de dysphorie de genre, telles que la ligne d’assistance nationale transgenre (en France : le Centre LGBT de Paris) qui offre du soutien et des conseils par téléphone, par courriel ou par chat.

En fin de compte, il est important de savoir que les personnes souffrant de dysphorie de genre ne sont pas seules et qu’il existe de nombreuses ressources disponibles pour les aider à naviguer dans les défis liés à leur identité de genre. En offrant un soutien familial, social et communautaire, ainsi qu’un accès à des professionnels de la santé qualifiés et des ressources, nous pouvons aider à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de dysphorie de genre.

📹 7 séries LGBT+ méconnues à voir de toute urgence en 2023

Tu souhaites regarder des séries 100% queer ? Mais tu en as marre qu’on te recommande toujours les mêmes ? Voici le top 7 des séries LGBT+ (peu connues) à voir en 2022. La série n°4 risque de te surprendre !

Nos 3 vidéos YouTube favorites sur la dysphorie de genre 

Pour aller plus loin dans la compréhension de la dysphorie de genre, on aimerait te partager 3 vidéos YouTube qu’on a adoré regarder chez Phèros : 

  • La dysphorie de genre (expliquée par des personnes trans) de Gogo s’exprime 
  • Transidentité : qu’est-ce que la dysphorie du genre ? de RTS 
  • Transidentité et dysphorie de genre de France 3

Conclusion

La dysphorie de genre peut être un défi difficile à surmonter pour les personnes qui en souffrent. Il est important de comprendre que la dysphorie de genre est une expérience réelle et que les personnes qui en souffrent ont besoin de soutien et de ressources pour naviguer dans les défis liés à leur identité de genre.

Si vous ou une personne que vous connaissez souffrez de dysphorie de genre, n’oubliez pas qu’il existe de nombreuses ressources disponibles pour vous aider. Des groupes de soutien, des professionnels de la santé qualifiés, des organisations communautaires et des lignes d’assistance sont tous disponibles pour vous offrir un soutien et des ressources. En travaillant ensemble, nous pouvons aider à améliorer la vie des personnes souffrant de dysphorie de genre et créer un monde plus inclusif et équitable pour tous.

A lire également